Anne Céline Clément, formatrice Maquillage Artistique

"Ma palette est large et mes pinceaux s'adaptent selon la mesure !"


Anne Céline Clément, formatrice Maquillage Artistique
"Nombre de célébrités, mannequins, artistes, politiciens m'ont accordé leur confiance et la renouvellent." 

Anne Céline CLÉMENT, formatrice Maquillage Artistique pour l'école Peyrefitte Make-Up nous livre les secrets et les coulisses du programme Expert Maquillage Artistique...

Maquilleuse depuis plus de 15 ans, Anne Céline est tantôt subtile, tantôt expressive dans son métier. Elle aime jouer avec les couleurs, embellit, sublime, transforme, déforme et illusionne. Au cours de ses expériences professionnelles cette artiste hors pair a navigué du glamour au burlesque en passant par le fantastique et a prêté ses compétences aux créateurs, photographes, chorégraphes, réalisateurs, agences de presse,conseillers en image...


Anne Céline, pourquoi avoir jeté ton dévolu sur l'univers make-up ?

Anne Céline : "Mes parents m’ont raconté que je maquillais déjà mes copines quand j’étais enfant ! J’ai rapidement su que je désirais faire un métier artistique, mais également en rapport avec le bien être où les rapports humains auraient une part notoire. La mode et le spectacle m’ont toujours fasciné ainsi que les Arts Plastiques. Pourquoi ne pas appliquer l’art au corps humain pour qu’il devienne vivant et mobile ? J’avais trouvé ma voie ! Après 15 ans de profession, je me passionne toujours autant pour les créations artistiques, mêlant techniques professionnelles, recherche artistique, et projets scéniques ou audiovisuels. Il y a une réelle diversité dans ce métier, on peut passer du maquillage d’inconnus à celui de personnalités publiques et accéder à des lieux totalement inédits et inaccessibles en tant normal… C’est une véritable richesse d’un point de vue personnel."



Le maquillage a son côté strass et paillettes. Quelle est la face cachée ?


Anne Céline : "Il faut être averti, lorsque l’on se lance dans cette aventure ! L’accès à ce métier n’est pas verrouillé mais on ne rentre pas sans avoir un minimum fait ses preuves. Je dirais aussi qu’il vous faut une bonne dose de capacité d’adaptation, une peau de caméléon !  Le métier à ses contraintes... Horaires décalés avec du travail nocturne ou matinal. Un rythme irrégulier, parfois effréné, nécessitant une bonne hygiène de vie, la gestion de la fatigue, le manque de sommeil et le stress. Certains vivent les montagnes russes."



Aujourd'hui en parallèle de tes activités, projets, tournages, tu enseignes au sein de l'école Peyrefitte Make-Up pour le compte du programme Maquillage Artistique. 

Anne Céline : "Enseigner pour moi, c’est une autre de mes facettes, une corde de plus à mon arc. J’aime transmettre mon savoir, susciter la curiosité, voir la progression de mes élèves. C’est un excellent exercice, capter l’attention de son auditoire est très formateur ! L’école Peyrefitte Make-Up, était un choix logique dans mon parcours professionnel et personnellement, un retour aux sources. Lors de mes études, j’ai passé mon BTS Esthétique-Cosmétique à Peyrefitte Esthétique. À l’époque, j’avais eu la chance d’avoir comme professeur, la directrice actuelle, Carole Peyrefitte. J’avais apprécié la pédagogie et l'approche enseignées. J’ai eu envie de boucler la boucle, et d’apporter ma contribution à cet enseignement."


Comment se déroule l'un de tes cours types ?

Anne Céline : "Lors d’un cours, je fais d’abord une présentation du sujet que nous allons aborder avec ses domaines d’application pour que les élèves se projettent plus facilement. Ensuite, place à la démonstration : réalisation d'un maquillage en rapport avec la thématique tout en expliquant les techniques appliquées, les produits utilisés et les raisons pour lesquels je les choisis ; leurs avantages et inconvénients. Pendant la démonstration, les élèves prennent des notes, font des croquis et prennent des photos de l’avancée du maquillage. Ensuite vient le temps de la mise en pratique qui se déroule en duo. L’un sert de modèle à l’autre puis ils inversent les rôles. Je passe parmi eux pour les conseiller et les accompagner dans leurs réalisations."


Quelles portes/opportunités s’ouvrent aux jeunes qui décident de se lancer dans une formation Maquillage Artistique ?

Anne Céline : "Les voies qui s’ouvrent aux maquilleurs sont multiformes. Il y a tout d’abord, les métiers en rapport avec le commerce. Ces maquilleurs peuvent évoluer au sein de marques de cosmétique, en tant que démonstrateur ou animateur jusqu’au directeur artistique. Ensuite vous trouverez des maquilleurs, qui proposent des prestations de maquillage aux particuliers pour les mariages, anniversaires, évènements particuliers, ou qui organisent des cours de maquillage personnalisés. Puis viendront les maquilleurs qui naviguent dans la mode, la photo, la presse, l’évènementiel, l’audiovisuel, le spectacle, la publicité… Enfin, certains interviennent auprès des agences de style et de tendance pour accompagner des marques de cosmétiques dans leur nouvelle formulation de produit, leur texture, et leur application ; mais aussi sur le choix des couleurs. Ils peuvent également prêter leur image et leur nom à la marque en question."


Quels conseils donnerais-tu à des jeunes qui se lancent ?

Anne Céline : "Je les encouragerai à ne pas rester sur leur acquis, à démarcher en permanence de nouveaux contacts, et à surtout ne pas hésiter à mettre les bouchées doubles quand c’est nécessaire. Je leur conseillerai également d’être loyal, et de s’entourer d’un réseau relationnel de confiance, car il sera primordial. La solidarité entre maquilleurs est essentielle. Le bouche à oreille est le secret de la réussite dans ce métier. Ceux qui perdurent sont ceux qui diversifient leur activité, qui acceptent des contrats de toutes sortes et qui ont de bonnes relations humaines avec leurs collègues. L’amitié est souvent au rendez-vous."



Quelles sont les qualités requises pour être Make-Up Artist ?

Anne Céline : "Il y en a plusieurs ! Tout d'abord être à l'écoute, savoir se faire discret mais surtout être profondément humain. Bien sûr, il faut savoir également s'imposer, s'adapter, se vendre et développer sa culture à l'image et toujours avoir un oeil sur les tendances du marché !" 


Anne Céline, merci pour ces précieux conseils et ton oeil avisé sur le métier de Make-Up Artist. On te retrouve très prochainement en salle de classe pour de nouveaux projets artistiques innovants !





Article précédent