D’ingénieur Travaux en bâtiment à Make-Up Artist...

Reconversion professionnelle inspirante !


D’ingénieur Travaux en bâtiment à Make-Up Artist...

D’ingénieur Travaux en bâtiment à Make-Up Artist, il n’y a qu’un pas, celui de Dounia Joua. Sacrée major de promotion programme Maquillage Pro & Coiffure Studio de l’école Peyrefitte Make-Up, la jeune femme a réalisé une reconversion professionnelle inspirante. Portrait…

 

Dounia, félicitations pour cette réussite épatante. Une question qui intéresse tous ceux qui rêvent de travailler dans la beauté et le maquillage : comment passe-t-on d’Ingénieur Travaux en bâtiment à Make-Up Artist ?

 

Dounia : « (rires) Ça ne se fait pas en un claquement de doigt !  Je dois reconnaître que je n’étais pas vraiment prédestinée à évoluer professionnellement dans le maquillage. Après mon Bac S j’ai tenté le concours ENAC pour devenir pilote d’aviation civile puis je me suis finalement orientée dans le bâtiment et plus particulièrement dans la conduite de travaux. Après l’obtention de mon master Ingénierie de travaux j’ai travaillé pendant près de 8 ans en tant que conductrice de travaux sur des projets à gros budget. Un métier épanouissant mais qui manquait de proximité avec les clients à mon goût. À vrai dire plus les années passaient et plus l’envie de changer de vie me titillait…»

 

Justement, peux-tu nous en dire plus sur la vie dont tu rêvais ?

 

Dounia : « Plus j’avançais et plus je sentais en moi ce besoin de contact, d’humain et de partage. J’avais un métier certes très intéressant mais qui ne me comblait pas à tous les niveaux. J’avais cette volonté de me réaliser professionnellement dans une démarche plus humaine et plus concrète. Je me suis écoutée et j’ai su qu’il fallait que je fasse un choix radical : me réorienter professionnellement pour m’épanouir dans un métier artistique ou l’humain prime. »  

 

 

Pourquoi as-tu fait le choix de te tourner vers l’univers du maquillage ?

 

Dounia : « Sûrement car j’ai baigné dedans depuis ma tendre enfance. J’ai le souvenir de passer des heures à regarder ma mère et mes grandes sœurs se maquiller. Déjà petite, ce domaine m’interpellait, ma grande sœur m’apprenais les techniques qu’elle avait elle-même apprises lors d’un cours d’auto-maquillage. J’ai toujours été quelqu’un de manuel… Bricolage, pyrogravure sur bois ou verre, création de bijoux et dessins ont rythmé ma jeunesse. Lorsqu’il a fallu que je fasse un choix de réorientation, le maquillage s’est imposé de lui-même. Je n’avais jamais pensé avant cela en faire mon métier mais arrivée trente ans je me suis dit que seul mon épanouissement personnel primait et je savais au fond de moi que maquiller allait faire de moi une femme heureuse. »

 

Dounia, tu as choisi d’apprendre ta nouvelle vocation au sein de l’école Peyrefitte Make-Up. Pourquoi ?

 

Dounia : « C’est une décision que j’ai murement réfléchie. Étant en reconversion professionnelle je voulais avant tout une école qui me comprenne et me porte pour atteindre mon objectif professionnel. Je n’avais pas de temps à perdre (rires) ! Outre l’expérience incroyable des professeurs et des intervenants, ce qui m’a séduite chez Peyrefitte Make-Up, ce sont les nombreux stages qu’on met à notre disposition et la qualité du travail des élèves que l’on peut voir sur les réseaux sociaux de l’école (ndlr : Facebook : Peyrefitte Make Up Art School / Instagram : @peyrefittemakeup). »

 

Tu voulais apprendre vite, comment as-tu réussi à t’organiser ?

 

Dounia : « Au départ, j’étais partie sur une formation de quatre mois (le programme Beauté et Rétrospective) mais mon engouement pour mes nouvelles études a eu raison de moi et je me suis rapidement inscrite en formation 10 mois (le programme Maquillage Pro & Coiffure Studio). Une année décisive pour moi, j’ai pu valider totalement mon projet professionnel, me conforter que je suivais MA voie et surtout acquérir des compétences et des techniques dont je ne me soupçonnais pas capable. »

 

À quoi ressemblait ton quotidien chez Peyrefitte Make-Up ?

 

Dounia : « L’anti-routine ! Chaque journée était différente hormis les 4 heures journalières dédiées à une démonstration ou de la pratique. Je m’épanouissais entre stage, travail personnel, shooting photo ou encore collaboration avec des marques et artistes ! Le rêve… »

 

Parle-nous de ton meilleur souvenir chez Peyrefitte Make-Up ?

 

Dounia : « Il y en a tellement (rires) ! Je pense que mon dernier examen de fin d’année restera gravé longtemps. Il s’agissait d’une épreuve de bodypainting d’une durée de 7h30. À la fin de l’épreuve, j’ai regardé mon travail et j’ai revu défiler mon année : des rencontres, du travail, de l’investissement personnel et physique et de la joie surtout ! Que d’émotions, j’en ai encore les larmes aux yeux. »

 

Quels sont tes projets pour la suite ?

 

Dounia : « Démarcher un maximum et concrétiser des partenariats avec des professionnels et des artistes que j’admire ! »

 

Un rêve :

 

Dounia : « Tout simplement profiter pleinement de ma nouvelle carrière de Make-Up Artist et pourquoi pas un jour maquiller pour les grands créateurs de mode… »

 

 

Un conseil pour les personnes qui comme toi ont envie de sauter pas et faire du maquillage leur métier ?

 

Dounia : « Il faut s’accrocher, être à fond et bosser bosser… Les 10 mois passent très vite ! »

 

 

C’était le témoignage de Dounia, une Peyrefitte que nous sommes fiers d’avoir accompagnée ! Tous nos vœux de réussite ! 


Article précédent